Pourquoi mon enfant se met autant en colère quand on lui demande d’arrêter de jouer ?

Samedi, 10h30 : c’est l’heure de partir faire les courses. Votre enfant est en train de jouer avec son train. Lorsque vous lui demandez de venir, c’est le drame : il se met en colère et hurle
Vous l’aviez pourtant prévenu 5 fois !

Dimanche, 18h40 : c’est l’heure du bain. Votre enfant est train de lire avec attention. Cette fois, vous changez de tactique : vous tentez de l’amadouer avec la mousse et les jouets… mais pas de bol, il refuse. C’est Niet. Le bain, pas aujourd’hui. Pourtant il adore ça…
Vous insistez et cela se fini en prise de catch, larmes et tympans percés.

Vous avez remarqué cela aussi chez vous ?
Votre enfant est en train de jouer, ou d’observer quelque chose attentivement, mais… c’est l’heure d’aller à l’école, de passer à table, etc.
Vous le lui dites…
…Et là, c’est le drame !
L’enfant vitupère. Proteste. Hurle. Gémit. Tape.

Caprice ou pas caprice ?

Est-ce un caprice ? Il veut « juste » encore jouer ? Est-ce que je « cède » ?
Où bien se peut-il qu’il se passe autre chose ?

Céline Alvarez nous propose dans «Les lois naturelles de l’enfant» un éclairage basé sur la pédagogie Montessori.
Maria Montessori avait observé que les enfants passaient par des périodes « sensibles ». Pour faire simple, ce sont des périodes où l’enfant se passionne pour un sujet spécifique (le langage, l’écriture etc).
Quand on observe nos enfants, on constate nous même très facilement qu’ils ont des « phases ». Passion pour les petits boutons, pour la préhistoire, pour les jeux de construction, pour le tri, etc… Passions qui durent d’ailleurs plus ou moins longtemps.

Cette passion est le signe que cette activité le nourrit particulièrement à ce moment là.
Il est important de détecter ces intérêts, tant pour bien accompagner l’enfant (lui proposer de la « nourriture » intellectuelle sur ce sujet) MAIS AUSSI pour comprendre ce qui se joue pour lui.

Il est en train d’apprendre.

C’est ce qu’on lui demande non ?
Apprendre.
Se développer.
Acquérir de nouvelles connaissances et compétences.
C’est GENIAL ! Il est en train d’apprendre par lui-même, sans que personne n’ait besoin de lui faire un cours, de lui montrer pédagogiquement parlant comment faire.
Il apprend parce qu’il en a ENVIE.

Et nous adultes, sur ce coup là on est hyper ambivalents.
D’un côté, on souhaite que nos enfants aient envie d’apprendre par eux même. Le goût de l’effort est d’ailleurs quelque chose que beaucoup de parents aimeraient transmettre à leur progéniture…
MAIS on souhaite, dans le même temps, qu’ils suivent nos règles (nos timings, nos règles de propreté, notre organisation…). Bref qu’il ne se mette pas en colère quand on lui demande d’arrêter!
Et c’est Incompatible.
I N C O M P A T I B L E

C’est ce que leurs protestations viennent nous rappeler.

Ce n’est pas un caprice, lorsqu’ils protestent.
Ce n’est pas un « Mais laisse moi faire ce que je veux ! » ou un rapport de force de type « Je vais bien réussir à te faire faire ce que je veux ! ».
C’est plutôt un « Là je suis en train de faire travailler mon cerveau. C’est super important pour moi, ma construction, mes compétences et mon apprentissage y compris celui du fameux goût de l’effort. C’est plus important pour moi là que de manger à l’heure ou d’aller prendre mon bain. »

Voilà l’extrait en question :

Cette anecdote illustre bien la nature réelle des réactions que nous pourrions parfois prendre pour des caprices.
Lorsque nous manquons de temps et que nous refusons de laisser un jeune enfant boutonner seul sa veste s’il proteste violemment, ce n’est pas lui qui se dresse face à notre maladresse, c’est toute l’intelligence de l’Homme qui gronde car elle trouve une entrave à son développement. Il s’agit d’indicateur négatif de la présence d’une période sensible.
Et soyons clairs: même si votre enfant vous aime et vous respecte, il se battra de toutes ses forces contre vous pour suivre ses directives biologiques.
Céline Alvarez – Les lois naturelles de l’enfant

Elle précise que cette envie est tellement puissante que l’enfant est prêt à faire des « bêtises » afin de parvenir à ses fins :

Les environnements institutionnels que nous avons érigés affament l’extraordinaire intelligence plastique de nos enfants, qui cherchent ensuite comme ils le peuvent à se nourrir avec ce qui leur tombe sous la main. Et cela nous agace: « Ils touchent à tout», «Ils parlent tout le temps, nous plaignons-nous. « Dès que je tourne le dos, ils discutent ou font une bêtise! »
Les enfants qui bravent les interdictions font preuve d’une grande force de vie: leur intelligence insatisfaite ne se résigne pas et cherche à se nourrir envers et contre tout. Contre nous, s’il le faut.
Braver l’interdiction de l’adulte et risquer une punition n’est rien comparé aux bénéfices de la transgression. Ce n’est pas de l’insolence, c’est la vie qui se manifeste et qui résiste.
Céline Alvarez – Les lois naturelles de l’enfant

ET MAINTENANT ?

Bon.
Nous avons donc compris ce qui se passe dans la tête de nos enfants dans ces moments là. Il ne s’agit pas d’un caprice ni d’une volonté de nous mettre en difficulté. Seulement une manière de nous faire comprendre que l’on est en train d’interrompre brutalement un moment de plaisir d’apprentissage intense.

Mais du coup, on fait comment pour gérer ces moments là ?
Parce que votre boss sera certainement moins compréhensif que vous, et plus difficilement attendri devant la passion de votre fils pour aligner les petites cuillère, ou celle de votre fille à compter TOUS les carreaux de carrelage de votre cuisine au moment de partir à l’école.
Est-il possible de respecter les besoins de chacun? (l’apprentissage de l’enfant et vos impératifs à vous) ?

De votre côté, comment réagissez-vous dans ces moments là ?
Vous trouvé des astuces imparables?

Je suis en train de rédiger un article sur les 10 manières de concilier un enfant passionné par ce qu’il fait et la vie de famille. Nous pourrons comparer nos approches !

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûr de ne pas le rater !



Des questions ?

Des interrogations sur les consultations ou votre situation ?
N’hésitez pas !
J’y réponds toujours avec plaisir :)

Laisser un commentaire